Accueil Piano News » CD » Parutions » 50 Great Recordings

50 Great Recordings


Compilé à partir d’enregistrements parus entre 1951 et 2010 sous étiquettes Sony, RCA Victor, Columbia Masterworks, Epic ou Deutsche Harmonia Mundi, ce volumineux coffret s’aventure hors des sentiers battus. Interprètes réputés, répertoires éclectiques, de Michelangelo Rossi (1601-1656) à Sulkhan Tsintsadze (1925-1991), en passant par les musiques de films qu’Alfred Hitchcock commanda à Bernard Hermann… Près de soixante heures de programme, présentées dans les pochettes d’origine.

 

Placés à la tête des meilleures phalanges, les tsars du podium – Fritz Reiner (Richard Strauss), Carlos Kleiber, Günter Wand (Bruckner), Colin Davis (Sibelius), Lorin Maazel, Nikolaus Harnoncourt, Christian Thielemann (Beethoven), Mariss Jansons ou Claudio Abbado le disputent ici aux voix de légendes : Leontyne Price, Fritz Wunderlich, Montserrat Caballé, Renée Fleming et Dietrich Fischer-Dieskau.

 

La sélection consacrée à la musique baroque est impressionnante : œuvres des prédécesseurs de Bach à St Thomas de Leipzig, concertos de Pisendel et Zelenka, Requiem de Lotti, pièces de Marin Marais, Marcello, Cimarosa, sonates pour flûte de l’Ecole italienne, sonates pour trompette de Telemann, pièces pour basson de Carl Philipp Emmanuel Bach… Seul, le monde du violon aurait mérité d’être mieux défendu que par Midori ou Hilary Hahn, de peu de poids face aux violoncelles de Pablo Casals et d’Anner Bylsma.

 

Les amateurs de clavier ne sont cependant pas en reste : Variations Goldberg par Glenn Gould (le célébrissime enregistrement de juin 1955, qui lança la carrière du pianiste canadien), Concertos de Chopin par Arthur Rubinstein (direction Skrowaczewski et Wallenstein), Rhapsody in Blue de Gershwin par Leonard Bernstein (Columbia Symphony Orchestra), Concertos n° 3 et 4 de Beethoven par Leon Fleisher (George Szell, Cleveland Orchestra, 1959-1961). Vladimir Horowitz joue Liszt (Sonate en si mineur, version de 1977, Funérailles et 2e Ballade) ; Evgeny Kissin, les Préludes et la 2e Sonate de Chopin (1999) ; Murray Perahia, les Suites anglaises de Bach (1, 3 & 6). Arcadi Volodos est capté en live à la Philharmonie de Berlin (direction James Levine) dans le 3e Concerto de Rachmaninov, tandis qu’Emmanuel Ax, du clavier, dirige lui-même les concertos de Haydn.

 

Une mention spéciale revient à l’intégrale de l’œuvre pour deux pianistes de Charles Koechlin (1867-1950) : première mondiale audacieuse, signée Andreas Groethuysen et Yaara Tal.

 

Sony 88843047122

 

0 commentaire