Forums » Technique et interprétation

Petit pianiste deviendra... un peu moins petit.

  • georges morel
    • 18 message(s)
    9 septembre 2019 12:56:09 CEST

    Hello everybody,

    Voilà, ça redécolle. Je vous donne des nouvelles, pour ceux qui en ont quoi que ce soit à faire.

    D'abord, j'ai repris contact avec mon prof de piano jazz. Il est monstrueux en technique  ; par contre, assez intégriste jazz, dans son genre. Faut pas lui parler de jazz fusion, ou de piano électrique, sinon il tique. Il m'a écouté jouer, il dit "ça demande à y aller, mais il n'y a pas de langage" : autrement dit, pour lui, il faut écouter un max de pianistes jazz et s'approprier peu à peu leur façon de jouer, leurs phrasés. Il dit aussi "pas calé sur le tempo", donc, je dois travailler au métronome. J'avoue que ça me perturbe assez.

    J'essaie cette année de m'inscrire au conservatoire, en jazz. Demain j'ai une audition, j'espère que ça ira, mais le fait qu'on m'écoute me panique assez. Hier, un ami est passé, le simple fait qu'il était là, à côté, j'ai fait n'importe quoi. Le trac, quoi. Là, en plus, il y aura tous les profs, et je jouerai sur un super piano à queue. Tout ça est du genre à m'impressionner.


    Même seul, j'ai remarqué que j'ai des moments, d'un coup, d'absence, de blocage. C'est le trou, plus rien ne sort, comme si je me déconnectais de moi-même. En fait, pour que ça fonctionne, il faut avancer en mode automatique, et par moments j'en sors, et je suis alors comme le mille pattes qui ne sait plus marcher. Gênant. J'espère que demain, ça ne me fera pas le coup. Est-ce que ça vous arrive, à vous aussi ? Et que faites-vous pour tenter d'y remédier ?

    S'ils me prenaient, ça me ferait drôlement évoluer, sur le plan technique, et connaissances. Et puis, ça me sortirait de mon relatif isolement, car ça n'est pas bon de rester dans son coin : on gamberge, on se démotive, décourage...

    J'ai également un groupe qui démarre avec un ami batteur, sur la base de mes compositions (jazz-rock), mais on n'a pas de bassiste et c'est difficile d'en trouver un. Pour l'instant, on attend.

    Idem, une autre formation, avec encore un batteur, là, il est question de reprendre du Miles Davis, Incognito, Uzeb (en simplifiant, tout de même). Je n'ai pas vraiment le niveau mais ça m'obligera très clairement à me bouger. Dans cette situation également, pour l'instant, pas de bassiste, on en a un qui devrait venir mais pas avant fin octobre.

    Voilà l'histoire... Petit pianiste ne deviendra sans doute pas grand (je pense notamment aux gens qui font du classique avec un super niveau technique, les doigts qui volent dans tous les sens, etc), mais bon, sans doute un peu moins petit... J'aime cet instrument, et j'adore les harmonies qu'on trouve dans le jazz, et les musiques dérivées.

    Espoir, espoir...


    Ce message a été modifié par georges morel le 9 septembre 2019 13:00:55 CEST