Forums » Technique et interprétation

Impression de plafonner...

  • georges morel
    • 17 message(s)
    7 janvier 2019 19:11:55 CET

    Bonjour,

    Je me suis remis au piano il y a quelque temps, et en septembre dernier, j'ai retrouvé enfin un bon prof. J'étais motivé, j'avais mes morceaux, mes partitions, je faisais gammes, exercices...

    Et puis, fin novembre, j'ai été assez malade. Cinq admissions aux urgences, dix jours en pneumologie, puis une semaine en cardiologie... En gros, j'ai failli y passer, d'après les docteurs. J'avais hâte de rentrer chez moi, retrouver mon cadre de vie, mon piano, mes habitudes...

    Mais, une fois rentré, je ne sais pas... Ce n'était plus ça. Pendant plusieurs jours, je m'étais retrouvé dans toute autre chose, et, je ne peux pas expliquer, mais voilà, j'ai perdu de l'assurance. Je me trompe, j'hésite, j'ai l'impression de ne plus y arriver... J'ai toujours envie de jouer, mais c'est comme si j'étais devenu une autre personne. J'ai perdu mon enthousiasme, ma confiance en moi, mon élan. J'en voulais, j'étais assidu, je ne me posais pas de questions, je fonçais. Là... Je ne peux pas dire, suis incapable de le formuler, mais je le constate. Comme si ces événements avaient changé la nature de... je ne sais quelle part de moi. Etrange...

    Est-ce que ça vous est déjà arrivé ? Et si oui, qu'avez-vous fait pour en sortir ?

    Merci de vos éventuelles réponses.

  • georges morel
    • 17 message(s)
    10 janvier 2019 06:14:38 CET

    ... J'en étais là, quand j'ai appris le décès d'un ami pianiste, après des mois de combat contre le cancer. Dire que ça ajoute à mon trouble serait un doux euphémisme. Je l'appréciais beaucoup, même si depuis pas mal de temps, on ne s'était pas revus, même si je lui avais proposé. Je ne sais pas depuis combien de temps il était souffrant. On se parlait au téléphone, on s'écrivait...

    C'est fou, il se débrouillait pas mal, je trouve, et quand j'en parlais avec lui, il me disait "je ne suis pas terrible, mais je fais illusion, je me débrouille, je triche un peu". Je donnerais beaucoup pour savoir en faire autant. S'il y avait "tricherie", je n'ai pas entendu où, j'étais bluffé.

    C'était un musicien avisé, au jugement sûr, quoique sévère, exigeant. Il appréciait mes morceaux, il me disait, tu as des bonnes idées.

    Enfin, pour en revenir au sujet de ce post, j'espère que je ne vais pas rester dans cet état d'esprit. Et puis, mon prof doit se demander ce que je deviens.

    Vendredi, j'ai rdv avec une amie qui est thérapeute en hypnose. Je lui ai demandé une séance sur le lâcher prise et la confiance en soi. Il y a eu des fois où cette technique marchait très bien, sur moi. Espérons. Là, j'ai le moral dans les chaussettes.


    Ce message a été modifié par georges morel le 10 janvier 2019 06:18:18 CET