Forums » Pianos acoustiques

La fin des pianos Pleyel

    • 21 message(s)
    14 novembre 2013 12:01:01 CET

    Le site de Saint-Denis va fermer ses portes... Une seconde mort pour Chopin, dont c'était les pianos préférés. Même si le facteur ne fabriquait plus qu'une vingtaine d'exemplaires par an (des modèles de luxe conçus par des designers), c'est une époque qui s'achève.

    • 14 message(s)
    22 novembre 2013 12:24:13 CET

    Tout cela est bien triste ! C'est encore une fois un peu du patrimoine et du savoir-faire français qui part en fumée (sans jeu de mots avec les événements survenus à St Denis il y a 2-3 ans...). Je rappelle tout de même que l'état avait attribué à la marque le label "entreprise du patrimoine vivant" !

    • 10 message(s)
    30 novembre 2013 23:03:40 CET

    C'est vrai que la fin des pianos Pleyel a quelque chose de pathétique. Les journalistes ont fait une surenchère de titres plus ou moins inspirés (Note finale...) Au moins ils ont relayé l'information. Mais je ne crois pas avoir vu ou entendu des pianistes renommés témoigner de cette fin. Que dit le ministre la Culture? Peut-être un collectif d'artistes aurait-il pu sauver une partie de l'entreprise?

     

    • 14 message(s)
    3 décembre 2013 10:00:33 CET

    J'ai le sentiment que cette marque était délaissée, même par les artistes, depuis bien longtemps... Je fréquente un peu les salles de concert et n'ai pas le souvenir d'avoir vu un pianiste de renom joué sur un Pleyel. Peut-être ne sont-ils pas (plus !) appréciés des professionnels ?

    • 10 message(s)
    4 décembre 2013 21:32:03 CET

    Oui vous avez raison. Je me suis renseignée : les pianos Pleyel ont perdu leur qualité au fil des années. 

     

    • 21 message(s)
    9 décembre 2013 16:47:31 CET

    Je retiens quand même que cette annonce, en provoquant autant de commentaires ici et là,  a sans doute touché quelque chose de profondément ancré dans la mémoire collective. L'article du "Monde" annoncant la fin de la manufacture Pleyel a été partagé je crois près de 10 000 fois sur Facebook, plus je crois que celui annoncant la mort de Lou Reed, sujet pourtant censé toucher un plus grand nombre de personnes.

    • 13 message(s)
    16 décembre 2013 16:00:58 CET

    Moi qui joue sur un magnifique Pleyel de 1902, je suis profondément attristée. Comment peut-on laisser disparaître un tel symbole ?

    • 2 message(s)
    30 juin 2014 00:14:57 CEST
    Eric Grolé dit:

    J'ai le sentiment que cette marque était délaissée, même par les artistes, depuis bien longtemps... Je fréquente un peu les salles de concert et n'ai pas le souvenir d'avoir vu un pianiste de renom joué sur un Pleyel. Peut-être ne sont-ils pas (plus !) appréciés des professionnels ?

    Tout à fait exact.... et c'est un signe : signe que depuis bien longtemps, PLEYEL fabriquait de la M---E. Ne vous y trompez pas et ne pleurez pas la disparition de la plus grosse usurpation de nom jamais connue.

    Pleyel, la vraie firme Pleyel, créée en 1807 et à laquelle on doit enormément de choses concernant l'évolution du piano, ce Pleyel là est mort en 1962... et peut être même avant, car elle ne s'est jamais relevée de la guerre. Elle a survécu quelques année de 1945 à 1962, année de la faillite. Ensuite, et pour faire court, c'est le nom qui a été racheté. Ces Pleyel modernes n'ont rien de plus que tous les pianos modernes. Le savoir fair de la grande époque (1920 - 1940) n'est plus là. Ceux qui ont acheté cela ont acheté un nom... c'est tout. Et en tant que pianiste et accordeur de pianos je ne trouve pas ça terrible.... voire même assez mediocre. C'est une honte d'avoir laissé s'apposer ce nom prestigieux sur ces pianos. Franchement YAMAHA fait mieux... et même beaucoup mieux. Les utilisateurs habitués du C6, je pense, ne me contrediront pas.(ce piano là, c'est juste une tuerie !!)

    Si vous voulez un VRAI Pleyel, tapez dans l'age d'or de la marque, à savoir l'entre-deux guerres. Mais de grâce ne pleurez plus cette fermeture de 2013.

    Amicalement à tous