Forums » Technique et interprétation

Morceau facile de Chopin

  • Guillaume R\u00e9mi
    • 8 message(s)
    19 janvier 2015 16:52:21 CET

    Bonjour à tous, quels sont à votre avis les morceaux de Chopin les plus faciles ? J'ai repris le piano il y a 4 ans et j'ai très envie de jouer du Chopin, après avoir étudié des Inventions à 2 voix de Bach, et des petites pièces de Mozart et Beethoven. Je sais que Chopin est l'un des compositeurs les plus difficiles pour piano mais hormis les morceaux que je rêve de jouer (Barcarolle, Polonaise-Fantaisie, 4ème Ballade), y en a t-il d'accessibles à mon niveau ? Merci de votre aide.

  • V\u00e9ro Da
    • 64 message(s)
    20 janvier 2015 22:10:48 CET

    J'ai également repris le piano il y a 3 ans et rêve de jouer aussi un jour la 4ème ballade! En attendant, grâce aux fabuleux cours des professeurs sur le site, j'ai pu aborder (de F.Chopin) : le nocturne posthume en do# m (cours de Mr Luisada), la Valse en lam B150 (cours de Mr Rigutto) et la valse op.69 N°2 (cours de MJ Jude). Je ne remercierai jamais assez ce site si généreux de conseils pointus, qui me permettent d'accéder à ces œuvres magnifiques et me font progresser chaque jour!  

  • Guillaume R\u00e9mi
    • 8 message(s)
    21 janvier 2015 10:17:35 CET

    Merci pour votre réponse Véronique. J'aime beaucoup le nocturne et la valse op.69 n°2 que vous mentionnez mais je ne me sens pas encore prêt pour les aborder. En revanche, la valse en la mineur me semble moins difficile. Qu'en pensez-vous ?

  • Ren\u00e9 Morin
    • 78 message(s)
    22 janvier 2015 14:27:44 CET

    Il y a quelques préludes op.28 relativement faciles: le n°7, le n°4, voire même le 6ème. Mais ce sont des morceaux très courts (le 7ème ne fait que 2 lignes !). Autrement, il faut chercher parmi les Mazurkas qui, sans être des morceaux vraiment faciles, sont plus abordables. D'autres idées peut-être ?

  • Richard Jouvet
    • 152 message(s)
    22 janvier 2015 19:51:40 CET

    Bonjour Guillaume, voici d'autres suggestions de morceaux faciles de Chopin (ou plutôt les moins difficiles !)  :

    - Cantabile en sib majeur B.84

    - Et parmi les Mazurkas, à mon avis  l'op.7 n°5, op.68 n°3 et 4

    - Il y a le 20ème prélude aussi, en plus de ceux déjà cités

     

  • Guillaume R\u00e9mi
    • 8 message(s)
    22 janvier 2015 19:53:46 CET

    Merci à vous 3. J'espérais pouvoir aborder un Nocturne... mais ce n'est peut-être pas très raisonnable.

  • Richard Jouvet
    • 152 message(s)
    22 janvier 2015 19:58:29 CET

    Je ne connais pas précisément ton niveau mais les nocturnes (même le do# mineur op. posthume) sont nettement plus difficiles que les pièces énoncées plus haut.

  • V\u00e9ro Da
    • 64 message(s)
    22 janvier 2015 20:35:06 CET

    D'accord avec Richard, surtout si vous l'apprenez seul...? si c'est avec Mr Luisada, je pense que c'est faisable, mais il faut tout de même une bonne technique de base, pour ensuite laisser parler l'émotionnel si propre à Chopin.

  • Guillaume R\u00e9mi
    • 8 message(s)
    22 janvier 2015 20:46:36 CET

    Avec Jean-Marc Luisada ???? 

  • V\u00e9ro Da
    • 64 message(s)
    22 janvier 2015 21:17:40 CET

    Oui! Sur le site "jejouedupiano.com" je pensais que vous connaissiez..! C'est génial allez voir ;-)

  • Guillaume R\u00e9mi
    • 8 message(s)
    23 janvier 2015 12:12:07 CET

    Ca a l'air vraiment génial ! J'ai même trouvé un extrait du cours de Jean-Marc Luisada sur ce fameux nocturne en do# mineur. Merci pour le tuyau.

  • V\u00e9ro Da
    • 64 message(s)
    23 janvier 2015 16:09:52 CET

    de rien! sans ce site fabuleux, je n'aurais jamais pu aborder de telles oeuvres.. Que du bonheur! Profitez-bien!

  • Herv\u00e9 GILLES
    • 5 message(s)
    27 octobre 2019 14:11:16 CET
    Je dirai que les pièce techniquement (mais pas tjours musicalement) les plus abordables se trouvent parmi les préludes et les mazurkas ... Mais pour aborder Chopin il faut avoir (outre bonne technique digitale force souplesse légèreté...) une maîtrise du jeu de pédale non pas parce qu'il y en a beaucoup mais au contraire parce qu'il ne faut pas en abuser. Pour moi Chopin plus que tout autre reste la référence absolue pianistique. Il ne se passe pas un jour sans que je ne joue l'étude n1 op10 ou 12 op10 ou 12 op25. Outre qu'elles sont merveilleusement belles elles restent redoutables... Et pourtant ça ne m'empêche pas même à mon âge d'utiliser mon Hanon régulièrement car n'en déplaise à ses détracteurs, c'est lui plus que les horribles études de Czerny (à dégoûter du piano) qui en grande partie fait que j'ai atteint mon niveau (virtuose amateur). Hanon est un outil comme un sportif fait son échauffement ses étirements travaille ses pointes de vitese ou ses gestes techniques.