Forums » Technique et interprétation

Coup de foudre pour le piano?

    • 14 message(s)
    3 janvier 2015 14:02:51 CET
    J aimerais connaître ce qui vous a donné le declic pour le piano, quelle a été cette rencontre-motivation? Je suis sûre qu il y a de belles histoires. ..
    • 3 message(s)
    3 janvier 2015 15:15:20 CET

    bonjour Corinne

    ça remonte à loin mais le souvenir est encore là , j avais du voir le film jeux interdits à la télé et entendu la

    musique que tout le monde connais , joué à la guitare , quelque jour plus tard , j ai passé mon apres midi à essayer

    de la reproduire chez des amis qui avait un vieux piano droit tout désacordé ...

    volà ou tout à commencé je devais avoir 5 ou 6 ans , apres il y a eu aussi le feuilleton noel aux quatres vents ,mais

    toujours pas de piano a la maison .....

    voilà mon premier souvenir

    Régis

     

     

     

     

     

    • 83 message(s)
    3 janvier 2015 15:45:28 CET

      Vers les années 1952  :5 ans : Gymnopedie Eric Satie  :un interlude à la television avec des scalaires  devant lequel j'etais fascinée . Il y en avait un autre : c'etait la petite musique de nuit de Mozart avec des danseurs deguisés en cerfs .J'aimais les danseurs, mais pas du tout la musique .

     Ce n'st que beaucoup plus tard que j'ai entendu de nouveau Mozart, mais joué de maniére tout à fait differente, et là, j'ai aimé .

     Je suis restées des années avant de retrouvé ces oeuvres , car ma famille n'etait pas melomane .

    • 14 message(s)
    3 janvier 2015 15:49:02 CET

    Merci 1000 fois!Je trouve ces témoignages très beaux,j'espère que nous en lirons beaucoup!

    • 83 message(s)
    3 janvier 2015 15:53:49 CET

       Et vous Corinne, parlez nous un peu de votre coup de foudre ( pour le piano, par pour autre chose !!!!! 

    • 14 message(s)
    3 janvier 2015 16:16:56 CET
    Bonjour,pour ma part je faisais de la danse dans une salle pas terrible, seul luxe:un vieux piano avec une pianiste qui jouait pour de vrai!J'ai peu à peu délaissé la barre pour me
    coller à l'instrument et observer les mains de la dame (je n'ai aucun souvenir de celle-ci. ..).
    J'ai complètement craqué quand elle a joué un jour "le gai laboureur":On pouvait aussi jouer une mélodie à la main gauche! !!!
    Comme Régis j ai eu l occasion de passer un après-midi sur un piano chez des gens et j ai du bien leur casser les oreilles à essayer tout plein d'effets!
    Ps
    J ai craqué pour"jeux interdits" un peu après mes 1ers cours et j ai eu le 45 tours en cadeau...
  • 3 janvier 2015 23:45:23 CET

    Un lien vers mon blog où j'explique comment j'ai commencé...

    • 14 message(s)
    4 janvier 2015 03:14:26 CET
    Serge, merci, je trouve votre témoignage si émouvant. ...et si chargé d affectif...c 'est un peu un conte de fées ces partitions cachées qui attendent pour vous et cette motivation encore si présente si ardente....Merci pour cette belle histoire
    • 2 message(s)
    6 janvier 2015 18:17:25 CET

    hello. I have this piano:

    'Accordeur de pianos' (1851)(10)
    Époux de BEAUFILS Amélie Arsène (? - 1851)(10).

    I want to sell. This is Antiques. Can you help?

    my email: beqamepa@yahoo.com


    http://postimg.org/image/e7496oj2b/

    http://postimg.org/image/uth820mmb/

    http://postimg.org/image/o5p7t5shv/

    http://postimg.org/image/efx8iv6gz/

    http://postimg.org/image/nozeszfcz/

    • 25 message(s)
    6 janvier 2015 22:01:45 CET

    après de tels témoignages, ça va être dur de laisser le mien, en résumé, le piano était chez nous, ma mère prof de piano m'a mise petite fille au conservatoire, j'avais une prof adorable, qui me criait dessus en me commandant de me détendre les poignets et de respirer, plus elle criait, plus je me tendais et moins j'arrivais à respirer.

    ça a duré je crois environ deux ans, après quoi il fallait que je me présente à des concours, le cauchemard, mon frère pianiste, aussi passait ce type de concours, j'en voyais craquer, avoir des trous de mémoire, pleurer... J'ai donc arrêté le conservatoire mais pas le piano.

    Je devais avoir 7-8 ans, le piano était chez nous toujours occupé. Mon frère a progressé très vite, il travaillait comme ce n'est pas permis, adolescente, j'avais de la musique plein la tête (il n'était pas toujours facile de se concentrer pour les devoirs). Et moi, plus tranquillement, j'observais, j'écoutais et progressais à mon rythme.

    Il y avait et il y a toujours une attirance entre le piano et mes doigts, si je n'en fais pas, j'ai presqu'un manque au niveau des doigts.

    Mais faute de cours, j'ai stagné longtemps. J'ai trouvé le site en me disant que les professionnels devaient bien partager sur internet quelques conseils.

    C'est mon frère qui m'a confirmé que je serais entre de bonnes mains si je m'y inscrivais. Un site super ou l'on progresse autant que l'on investit et suit les conseils. Sans avoir à se "détendre" sous les cris.

    Bonne soirée à tous et merci pour ce sujet.

     

     

     

    • 14 message(s)
    6 janvier 2015 22:56:57 CET
    Chère Cécile l histoire de chacun a sa place! Quel dommage d avoir eu cette expérience de prof en déception musicale et doute sur soi, c est une lourde responsabilité! Vous semblez toutefois avoir résisté et vous autoriser à aimer la musique et le piano bravo! Qu aimez-vous jouer?Merci pour votre histoire! Corinne
    • 25 message(s)
    6 janvier 2015 23:14:19 CET

    Corinne,

     

    Merci pour votre gentil message, j'en rigole maintenant, et c'est bien comme cela aussi. J'ai un sacré plaisir avec l'instrument même avec mes difficultés actuelles pour l'instant je travail principalement avec MJ Jude sur Chopin. Je me fixe sur l'instant sur un seul professeur, car j'ai un peu besoin de repères dans la manière de jouer, de plus, elle se filme et par mimétisme, on comprend mieux. et vous, que jouez vous? vous avez apparemment toujours été dans les domaines artistiques? Cécile

    • 14 message(s)
    6 janvier 2015 23:22:38 CET
    Je viens d écouter votre Chopin, c est un beau cadeau de nouvel an! Je ne travaille rien en particulier actuellement, je dechiffre beaucoup, j ai toujours aimé découvrir de nouvelles partitions et quand j ai un coup de coeur je m attarde....
  • 6 janvier 2015 23:40:08 CET

    Je voulais aussi écouter ce Chopin, mais le lecteur ne semble pas fonctionner...?

    • 14 message(s)
    6 janvier 2015 23:44:18 CET
    Bonsoir Serge,je suis sur mon portable j ai tapote jusqu'à mettre en route...
    • 25 message(s)
    7 janvier 2015 06:28:22 CET

    Bonjour 

    Les enregistrements audio  fonctionnent  sur google Chrome à priori, et il faut cliquer sur le titre en dessous et non sur play.

    Bonne journée à tous. Cécile

  • 7 janvier 2015 09:36:27 CET

    Merci ! Oui, ça fonctionne en cliquant sur le titre ( j'ai Firefox). Et je ne regrette pas mon écoute ! Magnifique, ce Chopin ! Bravo Cécile !

    • 14 message(s)
    7 janvier 2015 09:54:28 CET

    Bonjour,vous êtes tous des pros de l'informatique!j'ai tout à apprendre!!!Corinne

    Je me joins à Serge,Cécile ,il y a un bel élan dans votre interprétation!

    • 25 message(s)
    7 janvier 2015 20:50:11 CET

    Merci à vous. Bonne soirée.

    Cécile

    • 14 message(s)
    7 janvier 2015 20:56:32 CET

    Merci,soirée difficile pour la liberté d'expression...;que la musique est belle!

    Vous m'avez fait redécouvrir à travers votre jeu sincère ce nocturne et je l'ai en tête,la tonalité de fa mineur est si intime

    • 25 message(s)
    7 janvier 2015 21:06:17 CET

    La musique permet de s'évader temporairement, d'une société parfois sclérosante et donne un élargissement pour l'esprit. On dit que la musique adoucit les moeurs. Quant au nocturne, c'est grâce à  jejouedupiano (MJ Jude) qui l'enseigne bien. Bon courage.

    • 14 message(s)
    7 janvier 2015 21:10:30 CET

    Merci!

    • 64 message(s)
    22 janvier 2015 17:30:42 CET

    Intéressant ce sujet et bien agréables à lire toutes ces expériences différentes.. Pour ma part, à l'âge de 7 ans, mes parents (non musiciens) m'ont offert en « jouet » un petit piano en bois, sans doute (inconsciemment) pour palier un handicap. Constatant le plaisir que j'éprouvais à pianoter, ils m'ont inscrite à des cours particuliers, puis au conservatoire. Dans le même temps, mon pèr, un peu mélomane, écoutait souvent un 33 tours : 'Rêverie' (les plus belles pages du piano romantique). La 4ème ballade de Chopin, Schumann 'les fleurs solitaires' & Schubert (impromptu en lab M) ont éveillé ma passion.. Je ne suis qu'une pianiste-amateur, mais je ne les remercierai jamais assez de m'avoir offert un Ami pour la vie, quoiqu'il arrive!

    Véronique

     

  • 22 janvier 2015 18:05:47 CET

    Amusante cette histoire... J'ai un neveu à qui on affert un piano-jouet quand il avait 6 ou 7ans. A l'âge de 12 ans, il a eu le "vrai" piano et le prof. Il a aujourd'hui 38 ans et n'a jamais décroché ! Toujours aussi passionné !