Forums » Technique et interprétation

LE TRAC AU PIANO

    • 83 message(s)
    31 octobre 2014 19:36:45 CET

     Vaste sujet !!!

              Vous direz ce que vous en pensez, mais pour moi ,il y en a 2 : le bon et le mauvais .

     Le mauvais : C'est celui qui paralyse, et rend malade. Moi je l'ai lorsque je ne connais pas suffisamment le sujet que je dois presenter en public, que se soit en musique ou autre chose.

      Ex: la premiere messe importante pendant laquelle je devais tenir l'harmunium de l'eglise (messe des Ramaux ) j'ai été malade pendant 2 jours, à vomir tout ce que je pouvais. Au lit le jour de la messe (petit avantage : les kilos perdus !!!)

     Et puis il y a le bon, et là c'est super :c'est celui qui nous permet de nous depasser, de mieux se concentrer, de faire mieux que d'habitude,et les 2 existent dans toutes les disciplines. En competitions  sportive, celui là permet de battre les concurrents  meilleurs que vous ( ça c'est tres chouette !)

     Quelques petits trucs :

    1- les medicaments homeopathiques

    2-Pouvoir etre seule au calme avant l'évènement pour bien se concentrer .

    3- Juste avant :Si possible, pouvoir marcher à l'air libre ou faire de la gym , en tout cas, bien oxygener le corps

    4- La preparation dans les semaines qui precedent:

     Avoir un rite, et s 'y tenir

     Ex :Chaque semaine, choisir un jour, ou plusieurs, et une heure bien precise pour jouer ce que vous avez decidez de jouer en debut de semaine. Le morceau n'est pas prêt ? Pas grave, vous le faites quand même, et jusqu'au bout quoi qu'il arrive .

     5-Lorsque des amis viennent vous voir, ne pas dire : non je ne peux pas jouer devant toi, je n'ai rien à te montrer, ou bien, bien plus hypocritement: mon piano est desaccordé.........On a tous des pretextes invraissemblables pour ne pas jouer devant autrui!

     Il faut vraiment vous envoyer des coups de pied aux fesses Vero  si vous voulez modifier votre  stress 

     Bon courage

     Christine S.

     

     

     


    Ce message a été modifié par christine S le 3 novembre 2014 11:11:46 CET
    • 64 message(s)
    1 novembre 2014 10:40:44 CET

     merci pour vos encouragements Christine! effectivement j'ai 'envie' mais suis bloquée. Cela relève de la psychologie certainement! pourtant j'en ai passé des examens dans mon enfance : conservatoire, auditions... et cela ne se passait pas si mal..

    Ce trac démesuré vient d'une mauvaise expérience d'une audition d'orgue qui m'a réellement affectée. Je jouais un morceau difficile, suis partie 'trop vite' et patatrac... au milieu du morceau tout s'arrête! autant dire qu'à l'orgue lorsque l'on s'arrête, ça s'entend! je n'étais pas préparée à ce genre de déconvenue et l'ai vécu comme un véritable échec personnel, alors qu'il n'y avait aucun enjeu et que personne ne m'en a tenu rigueur! je reste depuis dans la peur de revivre la même chose au piano et de ressentir ces mêmes émotions difficiles..

    Elle est très bonne votre idée de RDV avec soi-même & un public virtuel je vais le faire. Ce qui me gêne aussi en jouant devant autrui, c'est le bruit.. je suis sensible au moindre bruit, et ne parvient pas à jouer "dans une bulle" comme je le ressens quand je suis seule.

    Merci pour vos conseils! Véro

     

     

    • 83 message(s)
    1 novembre 2014 11:41:41 CET

                 Le bruit : c'est un manque de concentraton . Je pense que sur internet on peut trouver des exercices pour cela . En tout ca si le bruit vous gene , il faut, chaque jour, pendant un temps que vous decidez d'avance,travailler avec du bruit :mettez donc une radio desagreable , et lisez un texte difficile . Puis faites le resumé de ce texte..........

     Bon courage, et faites nous part de vos progrés

    • 64 message(s)
    1 novembre 2014 11:46:21 CET

    Très intéressant ! vos conseils me motivent, merci beaucoup

    • 38 message(s)
    2 novembre 2014 11:28:36 CET

    Christine, vos conseils sont très judicieux. Je pense également que quelques exercices de respiration basiques peuvent être extrêmement bénéfiques dans ces circonstances. L'objectif premier étant d'éviter toute tension corporelle et de bien oxygéner le cerveau.


    Ce message a été modifié par Gabriella Piano le 2 novembre 2014 11:33:26 CET
    • 64 message(s)
    2 novembre 2014 19:57:08 CET

    Merci Gabriella. Auriez-vous quelques exercices simples à nous faire partager ? merci!

    • 83 message(s)
    3 novembre 2014 11:08:14 CET

    Merci Gabrielle .

     Je vois beaucoup de lecteurs, alors je continue à donner quelques tuyeaux :

     Le jour J :Faire son planning, ne pas oublier de prevoir l'imprevisible . ex :les 10 minutes d'attente devant les toilettes juste avant de passer  , le lacet qui casse le  matin , le chignon qui se defait (Ne jamais laver les cheveux la veille, mais l'avant veille : les épingles tiennent mieux ), les encombrements, etc.Bien reflechir à tout cela avant le jour J .

      La concentration : elle est la plus forte au moment des passages difficiles, et apres, plouf! on se déconcentre et c'est l'erreur; donc bien rester concentrer.

     S'il y a erreur:   ne pas y penser, cette erreur ne doit pas empecher la concentration,il faut rester dans sa bulle et continuer comme si rien ne s'etait passé .Penser à respirer plus à fond de temps en temps .

       Le petit dejeuner :Pensr à donner des proteines à votre corps . Il travaille toujours mieux nourris que à jeun . Vous ne pouvez rien avaler le matin ? Voir cela avec le medecin.Jambon, oeuf, fromage, yaourt, fruits, legumes pain complet , choisissez avec lui .

         Habituez vous à avoir des "jour J"souvent :voyez combien de temps vous aurez pour vous echauffer, et reproduisez cela chez vous les semaines qui precedent . Il ne faut pas oublier que ,pendant un concours ou tout le monde à presque le même niveau, c'est le petit detail qui fera la difference . Celui qui aura le bon trac sera tres avantagé par rapport aux autres .

         Peut être est ce des conseils inutiles ?

     Dites ce que vous en pensez 

    • 64 message(s)
    3 novembre 2014 17:54:15 CET

    J'emmagazine tous vos conseils et directives pour espérer me sortir de ce blocage ridicule! le jour où j'organiserai un après-midi musical pour ma famille & amis, ce que j'adorerais faire!! ce sera gagné! mais je n'en suis pas là.. N'ayant pas particuièrement de public sous la main (!) je m'enregistre, pensant que le film "EST" le public... ce n'est pas le même trac, mais c'est un début. Exemple : aujourd'hui même enregistrement d'un morceau - reprise 5 fois avant de le valider, malgré une faute en fin de morceau Grrrrr

    Cela me rappelle mes examens et auditions au conservatoire, c'était ma spécialité les fautes de toute dernière fin de morceau !!!

    Merci encore Christine, ce débat est intéressant,

    Véronique

    • 83 message(s)
    3 novembre 2014 18:06:50 CET

    Vous pouvez avoir un public sous la main à l'eglise :

    Voyez l'equipe d'organistes ; parlez leurs de vos problemes, et proposez ceci:

        Chaque dimanche, dans un premier temps, vous jouez le Kyrie  :2 mesures 3 fois de suite . Ou bien uniquement 2 mesures la premiere fois que vous y allez .

      Vous faites ça (et ça uniquement ) jusqu'au moment ou cela ne vous pose plus aucun probléme.

     Puis, vous ajouter , par ex la priere universelle : 5 fois de suite une ligne tres facile .

    Et vous ajoutez un morceau supplementaire à chaque fois que vous vous sentez à l'aise

     Plus on joue souvent, plus c'est facile

     Courage, vous allez y arriver si vous en avez vraiment envie 

     

     

    • 64 message(s)
    3 novembre 2014 18:15:59 CET

    non non! j'ai dû mal m'exprimer, je ne joue plus d'orgue mais uniquement du piano maintenant (raisons de santé). Donc, mon public de piano, c'est ma famille et mes amis, ce pourquoi je dis que mon stress devrait être bien dérisoire au regard de celui "effectif" des représentations qui engagent réussite ou non lors des examens... que j'ai déjà vécu d'ailleurs.

    • 83 message(s)
    3 novembre 2014 18:18:10 CET

    Allez voir une eglise qui a un harmonium,c'est toujours un clavier.

    • 83 message(s)
    3 novembre 2014 20:41:24 CET

    http://www.cnpmusic.com/plus/reponses/Q32_trac.php

    article sur le trac des musiciens

    • 83 message(s)
    4 novembre 2014 08:26:13 CET

    Bonjour Vero,

     une dernière idée pour vous aider :

    Skype :N'importe qui peut  vous entendre sans venir chez vous 

      Voici une adresse mail ou vous pouvez me joindre :

    ocalm.85@gmx.fr

    bon courage 

    • 64 message(s)
    4 novembre 2014 18:44:08 CET

    Bonjour Christine,

    Article intéressant que vous avez communiqué sur le trac. Je suis d'accord avec tout. Même avec cette phrase (qui peut fâcher!) mais ô combien vraie :

    "Il faut savoir aussi accepter l'idée d'être moins bon, au moins pendant un certain temps. Cela touchera certainement notre ego mais il faut savoir l'admettre, après tout cela n'est pas la fin du monde..."

    Finalement ça vient aussi certainement de l'image qu'on a de soi... le détachement et la capacité à accepter qu'on peut se tromper (et qu'on en a le droit!), qu'on n'est pas l'être parfait que l'on voudrait être aux yeux d'autrui... !! et cela vient aussi d'une demande de 'reconnaissance' (avant tout de soi à soi) à travers le regard des autres.. êtes-vous d'accord ?

    A méditer! merci pour votre proposition Skype...mais je ne me sens vraiment pas prête  par contre on peut s'échanger nos vidéos si vous voulez 

    Musicalement vôtre, Véro

     

    • 83 message(s)
    4 novembre 2014 18:53:46 CET

                                        Vous avez raison, si on est bien avec soi même, tout ira mieux, on se detache de nos erreurs, et plus on s'en detache, moins on en fait !!!

       OK pour les videos Envoyez moi un couriel


    Ce message a été modifié par christine S le 4 novembre 2014 18:54:12 CET
  • 10 novembre 2014 22:38:35 CET

    Tous ces conseils pour se préparer "avant" sont peut-être efficaces, mais comment faire si on reçoit une visite imprévue, et "Allez, joue nous quelque chose" ! Ca m'est déjà arrivé, et je refuse, tout simplement... Je suis très sensible à ce fameux trac qui paralyse !

    • 83 message(s)
    10 novembre 2014 23:01:37 CET

    Mes conseils ne sont pas ceux d'une pianiste , mais surtout ceux d'une sportive de competitions . Et je remarque que le trac est le même partout et pour tous .

    Une idée : Et pourquoi ne prepareriez  vous pas un  morceau  simple pour ces jours là ? Surtout ce morceau simple , pour le jouer bien en public, il serait interressant que vous puissiez le jouer avec une grande vitesse lorsque vous etes seul, ainsi lorsque vous le presenterez, vous aurez l'impression de vous promener sur le clavier .

     Etes vous inscrit aux cours de Jejouedupiano.com ?

  • 10 novembre 2014 23:56:52 CET

    Une fois, devant une tante et une cousine, j'ai tenté un morceau "très simple", que je maîtrisais parfaitement. Mes doigts se sont mis à trembler et... patatras ! Impossible...

    Sinon, je n'ai aucun cours. J'ai commencé en total autodidacte avec la traditionnelle Méthode Rose.

    • 83 message(s)
    11 novembre 2014 22:25:28 CET

    Pour les cours : vous pouvez vous inscrire aux cours :  Jejouedupiano.com  c'est extraordinaire ! allez voir le site : vous avez les meilleurs professeurs de France , qui sont aussi des concertistes tres connus qui donnent les cours . Ils sont enregisrés, ainsi que des cours de solfege, et de lecture de notes , et en plus, vous avez un mois de cours avec ces gens là pour le prix d'une heure de cours avec un professeur de quartier .

     Le trac :Quand on a un problème , il ne faut pas le fuir, mais rentrer dedans !   Il faut s'envoyer des coups de pieds aux fesses, serrer les dents, et y aller . Les doigts tremblent ? pas grave, vous n'allez pas en mourir, et si vous vouler guèrir, vous pouver preparer par ex la moitié de morceau que vous connaissez bien . D'avance, vous voyez où vous pouvez couper le morceau pour ne garder que 2 ou 3 lignes , et vous jouer cela devant vos amis, et vous y aller JUSQU'AU BOUT , quoi qu'il arrive .Plus vous le ferez, et plus vite vous guérirez . Et puis aussi vous pouvez dire à vos amis que vous voulez vous echauffer un peu avant de jouer devant eux . laissez les dans une autre pièce pendant que vous vous preparez

     Même les plus grand ont parfois un trac terrible, j'ai lu un article qui disait que Artur Rubinstein avait tellement le trac qu'il lui etait arrivé de s"arreter au milieu d'un concerto, et reprendre ........

      dites vous bien: JE VEUX DONC JE PEUX , et tout sera plus facile

    Courage


    Ce message a été modifié par christine S le 11 novembre 2014 22:26:24 CET
  • 11 novembre 2014 22:34:13 CET

    Merci pour vos encouragements, Christine. Mais ce trac, plus j'essaie de "rentrer dedans", et pire c'est... et ça me pourri un peu la vie de faire de la musique sans en faire profiter les autres, ne serait-ce que mon entourage proche. Même pour m'enregistrer, je galère rien que de savoir que l'enregistrement tourne... Mais j'y arrive quand même au bout de X prises, et je fais écouter à qui veut m'écouter en donnant l'adresse de mon blog.

    • 83 message(s)
    11 novembre 2014 22:38:13 CET

    super!!! donnez nous votre adresse blog !

     Justement avec "jejouedupiano.com" on s'enregistre et les prof corrigent, et on progresse . Je me suis enregistrer, c'etait catastrophique, pas grave, je l'ai laissé quand même 

  • 11 novembre 2014 23:16:53 CET

    Du moment que je ne joue pas devant vous... Mon blog ici

    Bonne écoute !

    • 13 message(s)
    12 novembre 2014 19:56:19 CET

    Personnellement, je ne suis pas trop fan des rituels car si ton rituel ne se déroule pas comme prévu le jour j, ça rajoute du mauvais stress au moment de jouer.

    Serge Hdb dit:

    Tous ces conseils pour se préparer "avant" sont peut-être efficaces, mais comment faire si on reçoit une visite imprévue, et "Allez, joue nous quelque chose" ! Ca m'est déjà arrivé, et je refuse, tout simplement... Je suis très sensible à ce fameux trac qui paralyse !

    Pour des petites visites imprévues, il faut juste se lancer (je sais, c'est facile à dire) et si jamais tes doigts glissent un peu trop plusieurs fois d'affiler, n'hésite pas à assumer tes erreurs, de rigoler un bon coup, faire le clown. Sans t'en rendre compte, tu relacheras la pression et tu joueras plus facilement. En tout cas, avec moi, ça marche

    • 149 message(s)
    16 novembre 2014 18:22:17 CET

    Pourquoi pas un peu de yoga ? Je crois que beaucoup de concertistes le pratiquent. 

  • 17 novembre 2014 07:45:46 CET

    Le trac paralyse le jeu...personnellement, c'est vrai, (après avoir donné plusieurs concerts), on a le trac au début mais pas longtemps, il s'estompe laissant place au "son".On constate que le "son" est différent au début du récital (absortion corporelle du public),il devient mat puis se colore en quelques secondes:

    le jeu pianistique se fait tout seul quand on exclu totalement l'idée de "plaire" au public et savoir son texte est un atout indispensable.

    Le trac comme source d'énergie, oui, mais à partir du moment ou on ne l'intellectualise pas car s'y plaire pour obtenir autre chose, c'est déjà l'entretenir.

    le trac est naturel: "il ne faut pas oublier que l'instrumentiste est au service de l'art, du son,du compositeur", s'il exclu ces parametres et qu'il n'a pas travaillé pour servir l'art,....alors aucune chance de faire quelque chose de bien, de plus on ne sait jamais si un récital sera bon , moyen ou mauvais....on le sait après (message qui vient on ne sait d'ou!)

    cl

    • 83 message(s)
    17 novembre 2014 22:55:25 CET

    Anecdocte lue dans une revue:

    Une chanteuse se vantait devans La Callas (toujours morte de trac ) de ne jamais avoir le trac .

    Reponse de Maria Callas : Ne vous inquietez pas, cela viendra avec le talent..........

          Il faut vraiment être dans sa bulle pour être gené le moins possible .Une championne olympique disait que si elle  essayait de faire mieux qu'une concurrente, le resultat etait catastrophique ,elle devait juste restait dans sa bulle jusqu'au bout de l'épreuve 

     Marc : les rituels devant sa camera ou sa famille tres proche, c'est à faire au moins 6 mois avant l'epreuve  peut etre 2 fois par semaine . Justement cela permet d'apprendre à retomber sur ses pattes lorsqu'il y a un probléme.

     En concert,il arrive d'entendre le concertiste se tromper, mais il retombe toujours sur ses pattes , et cela, c'est l'essentiel

     

     

  • 17 novembre 2014 23:19:29 CET

    J'avais déjà entendu parler de cette anecdote avec La Callas. Rester dans sa bulle ? Oui, c'est certainement la bonne solution. Mais qu'est ce que c'est difficile !

  • 18 novembre 2014 07:46:01 CET

    NE JAMAIS AVOIR PEUR DES AUTRES....................

  • 18 novembre 2014 11:17:25 CET

    En fait, je crois qu'on a plus peur de nous même que des autres... peur de ne pas être à la hauteur...

    • 149 message(s)
    18 novembre 2014 11:48:43 CET

    Vous connaissez certainement cette fameuse phrase de Sarah Bernhardt, lorsqu'une jeune comédienne lui a dit qu'elle n'avait jamais le trac: "Ne vous en faites pas, le trac, cela viendra avec le talent."

  • 18 novembre 2014 12:12:07 CET

    tout a fait exact

    • 149 message(s)
    18 novembre 2014 12:16:03 CET

    Car finalement n'est-ce pas naturel d'avoir le trac ? La difficulté est de le maîtriser... Et c'est là qu'il faut faire un travail sur soi-même.

  • 18 novembre 2014 12:21:06 CET

    pas que ça, l'assurance technique permet la gestion du trac, si vous ne l'avez pas alors la il faut vous travailler

    • 149 message(s)
    18 novembre 2014 12:49:28 CET

    C'est vrai que l'assurance de bien maîtriser toutes les difficultés et la connaissance approfondie des partitions permettent de beaucoup mieux le gérer. Il n'y a rien de pire que de ne pas être complètement sûr de sa préparation.

    • 83 message(s)
    18 novembre 2014 12:53:47 CET
    C'est exactement ce que je disais au début de cette conversation à propos du sport :après qq secondes ,le,trac se transforme et devient un allier : on est plus concentrée , la terre entière pourrait s'écrouler , on ne s'en apercevrait même pas !
    • 38 message(s)
    18 novembre 2014 12:57:21 CET

    La peur du trou de mémoire est à mon avis la cause principale du trac.

  • 18 novembre 2014 13:51:44 CET

    La puissance de l'audition intérieure permet d'éviter le "trou de mémoire" (souvent dû au manque de compréhension du texte sur sa forme analytique et harmonique, indispensable dans la démarche de l'apprentissage) ....en principe on "sent" le trou de mémoire arriver, comme un "éveil": un autre moyen :visualiser la partition intérieurement et écouter son audition intérieure: comme me disait C LILLAMAND (un ex prof lui même élève de W KEMPFF : "la technique vient du son et y retourne" etc etc etc mais il y a tellement de chose à dire sur le trac,

    il est naturel (un violoniste, en concert jouait de mémoire...... tout en faisant des mots croisés en guise de partition)

     

    cl

    • 83 message(s)
    18 novembre 2014 14:18:22 CET
    C'est si long un récital ou un concerto !
    Et si le soliste se décale d'une mesure comment font ils pour se rattraper ?
  • 18 novembre 2014 15:10:18 CET

    ????????

    • 83 message(s)
    18 novembre 2014 15:17:33 CET
    Peut être pas une mesure mais un temps , une trille trop longue par ex. , il n'y a jamais ce genre de problème entre l'orchestre et le soliste ?
  • 18 novembre 2014 15:19:35 CET
    christine S dit:
    Peut être pas une mesure mais un temps , une trille trop longue par ex. , il n'y a jamais ce genre de problème entre l'orchestre et le soliste
    !!!
    • 78 message(s)
    18 novembre 2014 17:04:20 CET

    Les décalages (un temps tout au plus !) entre soliste et orchestre sont courants en concert mais se rattrapent très vite à l'oreille.

  • 18 novembre 2014 18:47:44 CET

    du trac on est passé au décalage ! hors sujet

    • 25 message(s)
    18 novembre 2014 23:50:00 CET

    Le trac pour en revenir au sujet je le connais trop bien. Mon témoignage c'est qu'un jour un ami qui venait me voir m'a dit tu vas t'amuser en jouant et donner ce que tu peux donner de mieux, cette phrase à méditer m'a temporairement supprimé le trac paralysant. Il y a aussi de modifier son état de pensée, par un état meilleur, par exemple s'entraîner en jouant devant un enregistreur, s'entraîner régulièrement à jouer devant un ou plusieurs amis, avant de passer aux inconnus. Ne pas penser au résultat mais plutôt au son.

    Je suis certaine que même les concertistes l'on connu avant de maîtriser complètement le domaine.

    Ce peut être un manque de concentration lié aux mauvaises pensées qui accaparent.

    Mais cela doit s'user avec l'entraînement.

     

     

  • 19 novembre 2014 07:39:42 CET

    c'est vrai le son et la concentration et "se servir avant tout" supprime le trac

    • 149 message(s)
    19 novembre 2014 10:36:54 CET

    Entièrement d'accord. Le fait de porter toute son attention sur la musique et sur le son produit est très efficace pour éliminer les effets du trac.