Forums » Oeuvres

Sonate "Concord" : un sommet de complexité

    • 10 message(s)
    5 décembre 2013 23:33:05 CET

    Bonsoir tout le monde.  Je viens d'entendre la sonate "concord" d'Ives, une oeuvre des années 10 du XXe siècle. Je n'ai jamais entendu une monstruosité pareille, c'est vraiment d'une complexité épouvantable. Pour l'auditeur. Alors j'imagine pour le pianiste... Est-ce que quelqu'un a vu un pianiste la jouer en concert ? Ils ne se bousculent déjà pas trop pour l'enregistrer, j'imagine le défi en direct ...

    • 78 message(s)
    6 décembre 2013 10:03:38 CET

    Jamais entendu ! D'après votre description, je ne vais pas me précipiter... Bonne journée.

    • 39 message(s)
    11 décembre 2013 11:39:18 CET

    Beau sujet, Sylvain ! Hamelin l'a enregistrée  (deux fois et très bien), Aimard aussi (très plat).  Il y a un travail de déchiffrage et de défrichage énorme en amont. Peut-être entendu une fois en concert par Jay Gottlieb mais je n'en suis pas sûr. Une oeuvre démesurée qui fait peur.

    • 149 message(s)
    11 décembre 2013 14:49:55 CET

    En effet Sylvain, quelle complexité ! Je viens d'écouter le 2ème mouvement par Hamelin. C'est très impressionnant. Pas facile de suivre le fil à la première écoute. Il s'agit certainement de l'une des oeuvres les plus redoutables du début du XXème, non ?

    • 19 message(s)
    17 janvier 2014 11:35:25 CET

    ...Le père de Charles Ives ( chef d'harmonie de leur village) faisait quatre goupes de musiciens de sa fanfare et les disposaient aux quatres coins de leur village - chacun avec une partition de compositeurs différents à jouer -

    Puis il montait avec son fils en haut du clocher de l'église , et faisait converger les quatres éléments vers eux ...!

    Ou bien , faisait deux groupes de sa fanfare , les disposait à l'est et à l'ouest sur une même route qui traversait le village

    chacune avec une partition de compositeurs différents, puis se plaçait, avec son fil , là où les deux éléments de croisaient....

     

    Qui dit mieux ?!